Statue humaine

Voici le rêve d’une auditrice reçu en 1979 par Etienne Perrot dans l’émission Les Rêves et la Vie, et édité dans l’ouvrage du même nom, page 277-278.

« Je me trouvais au fond d’un volcan. Une pluie de pierres de plus en plus grosses et de plus en plus menaçantes, projetées de l’extérieur vers l’intérieur du cratère, tombait sur moi, mais chaque fois qu’un projectile allait m’atteindre, sa trajectoire s’écartait miraculeusement. »
Elle remarquait à ce moment à côté d’elle, la dominant de sa hauteur et comme émanant des flancs sombres du volcan, une statue humaine aux reflets métalliques qui paraissait vivante.
« L’étrange beauté, la puissance occulte qui se dégageait de cette statue avaient à la fois quelque chose de fascinant et de redoutable. A l’instant, je sus que la protection incompréhensible dont je jouissais venait précisément de cet être. »

Commentaires d’Etienne Perrot :
Elle est dans le creux (extérieur et intérieur, reflets). Malgré les pierres elle est assurée d’une immunité .. parce qu’il y a là une statue vivante. La statue apparaît dans les vieux livres alchimiques comme un symbole de la pierre philosophale, de l’éternité, du dieu intérieur dans l’être humain. C’est ici l’être humain dans ce qu’il a de permanent, c’est le Soi. Une image pareille montre bien la relation qu’il y a entre le Soi, réalité centrale et au-delà des difficultés, le dieu intérieur et la pierre philosophale.

Facebook