Pierre1

Avec mon épouse, en voiture, nous allons récolter des géraniums, car j’adore leurs formes de petits arbres. Nous arrivons dans un coin boisé et accidenté où le sol s ‘élève en gradins. En plaine, la voiture fauchait les géraniums rouges par l’arrière. Sur ce terrain, je propose à ma femme de prendre de grands sacs et de les remplir en les portant sur le dos. En avançant, nous arrivons au pied d’un pic montagneux formé de pierres et de livres. Nous grimpons au sommet et j’y trouve une croix de bois égyptienne dont seule la branche verticale subsiste, ainsi qu’une inscription en carré : I.N.R.I. en surimpression sur des croissants. Je trouve également une pierre conique, à la base de laquelle apparaît une concrétion cristalline. Alors le sommet commence à s’écrouler, à s’ébouler. Je laisse choir croix et pierres. J’aide ma femme à descendre. Sous chaque pierre qui s’éboule apparaît un minuscule scorpion noir, ce qui donne une multitude de petits scorpions noirs en forme de virgules. Ils ne m’effraient pas, je tombe avec eux, mais en gardant mon équilibre, et j’arrive en bas sans dommage. Là, ma femme me tend la pierre qui s’est brisée, découvrant à l’intérieur une pierre précieuse mais fragile, d’un bleu très clair, contenant une inclusion noire ressemblant à un test de Rorschach et représentant un aigle à deux têtes.

E. Perrot rapporte ce rêve initial dans  » Les rêves et la vie  » p 29, avec le commentaire suivant :

«….. Les livres représentent ici la science ancienne. On voit que cet homme va être amené à toucher du doigt, à prendre et à explorer des symboles extrêmement anciens dépassant e beaucoup sa vie et même ses ancêtres chrétiens. Il trouve l’Egypte, sous l’aspect d’une croix égyptienne qui a la branche verticale seulement : seul subsiste ce qui relie la terre au ciel. La branche horizontale est absente : il n’y a pas d’expansion dans l’espace terrestre, pas de réalisation concrète. Cette croix porte un symbole en forme de carré, de totalité, de mandala. Ce symbole est à la fois chrétien … avec au dessous un croisant qui est à la fois islamique et égyptien (croissant d’Isis). Le rêveur doit retrouver Isis, la mère des dieux, sans doute pour compenser l’aspect masculin de son christianisme. L’Egypte est considérée dans les rêves des occidentaux, comme elle l’était par les alchimistes, comme la source de toutes les religions, toutes les spiritualités occidentales…. Une fois que le rêveur a contemplé cette croix, il va avoir à l’explorer, ainsi que la pierre conique qui est à son côté. La pierre conique est un symbole très ancien de la divinité : on pourrait le dire antérieur à l’Egypte, en tout cas beaucoup plus « primitif » sur le plan de l’expression. On en trouvait beaucoup dans le monde méditerranéen …..c’est un symbole de la forme divine, le phallus, sous une forme extrêmement sacrée, c’est l’équivalent du lingam hindou.
Après avoir vu le sommet le rêveur doit regarder ce qu’il a sous les pieds; les pierres, qui représentent un bloc stérile comme le sont , sans doute, en définitive, les livres, il va falloir les remuer pour trouver ce qu’il y a en dessous : des scorpions noirs. Ce sont des animaux de mort et de transformation. On peut y voir aussi un symbole phallique ( d’autres rêves ont montré que le rêveur doit épanouir en lui toute une vie amoureuse limitée par sa vie familiale, son éducation religieuse ) Une fois qu’il a reconnu les scorpions, il voit ce qu’il y a dans la pierre. Le plus « primitif » de ces symboles religieux contient une autre pierre, mais cette fois une pierre précieuse qu’on peut appeler la Pierre Philosophale. Elle est bleue, couleur de féminité, ce qui nous ramène à Isis et à la nécessité pour le rêveur d’intégrer le principe féminin. L’aigle à deux têtes symbolise l’union des deux natures dont est faite la totalité intérieure : l’homme et la femme, le conscient et l’inconscient. C’est ce que les alchimistes appellent l’être double, le rébis, la pierre double. Cet aigle est maintenant au fond de la pierre; un être aérien puissant, symbole de la divinité et du ciel, est descendu au fond, à la base. C’est ce que les alchimistes appellent : la fixation du volatil. C’est l’incarnation de l’esprit. Voilà ce que le rêveur doit réaliser : c’est son programme. »

Facebook