Serpent1

Voici un rêve d’une nouvelle prise de conscience chez cette femme qui chemine depuis longtemps avec les rêves.

Je survole avec mon mari une île et crie « regarde il y a un énorme anaconda rouge ». Quand je me réveille , dans ma maison à Avignon, j’ai peur de marcher sur la tête du serpent, je suis pieds nus et je ne vois rien, il fait encore nuit. Je tâtonne et trouve sous mes doigts une sphère verte (une lampe que j’ai dans l’entrée). Je commence à distinguer la pièce. J’entends mon mari penser « je ne suis pas servi » et je me dis « si, il est servi ».

 L’anaconda occupe la moitié de l’île, sur du rocher. La rêveuse a dans l’entrée de sa maison une lampe en forme de sphère verte. Elle pense à la Vierge qui pose ses pieds sur la tête du Serpent. Le Serpent lui évoque la chute de Eve , la mort ; le rouge lui semble diabolique …. mais elle n’est pas effrayée, ce qui l’étonne. Elle considère aussi qu’il représente les pulsions les plus anciennes. Dans sa chambre la tête du serpent est devenue celle d’un lézard gris. 
La rêveuse voit un énorme serpent occupant la moitié d’une île. Puis elle se réveille, chez elle, mais c’est encore la nuit et il lui faudra trouver une lumière pour y voir vraiment plus clair. Elles s’aperçoit alors que cet imposant serpent rouge de l’inconscient est en fait, chez elle actuellement, un lézard gris. Autrement dit que son pouvoir de nuisance, dans sa réalité psychique actuelle, est tout à fait réduit, peut-être que les pulsions anciennes sont bien calmées.
Avec la lumière, de la couleur souvent attribuée au Mercure et de forme évoquant la Totalité, le Soi, elle peut actualiser les rapports entre elle et la masculin qu’elle n’a plus à privilégier autant. Le service peut être plus à envisager de son Moi envers le Soi qui l’éclaire.

Facebook