Rencontre avec l’Animus

A Marseille, ma ville natale, je suis dans des quartiers que je sens très dangereux, en particulier celui où habite mon frère. J’ai l’impression de désirs de meurtre me concernant, liés à l’oncle de ma mère, mort, qui a eu des enfants et petits enfants, qui n’habitent plus là. L’idée des hommes de la famille est là. Je rencontre une amie qui veut me conduire à un endroit o elle va me présenter quelqu’un. On fait des tours et détours. C’est la nuit, l’été. A mes demandes elle répond toujours « je connais parfaitement le chemin, je ne peux pas me tromper ». On va jusqu’à une place de Marseille que je connais bien, sans ressemblance dans le rêve. Là un homme, plutôt sympathique mais trop jeune pour pouvoir être un compagnon, gentil, cahier à la main, comme un professeur d’éducation physique, très souriant. La place est neutre, aucun charme, mais le lieu est important pour moi.

Pour les hommes de la famille de la rêveuse, menaçants, ce qui fait la valeur d’une femme c’est sa beauté ou sa maternité, ce qui n’a pas été reconnu chez Agnès. Elle exprimera toute sa vie la douleur du manque de reconnaissance …. de sa valeur intellectuelle. C’est ici une femme, son « double » positif, son féminin intérieur, qui la sort, par tout un périple, de cet espace ressenti comme dangereux. Cette femme représente aussi sa thérapeute, donc la démarche qu’elle a entrepris il y a 9 mois et qui en est à un moment important : la rencontre avec une image de son animus positif.
Il est intéressant aussi de savoir que cette place de Marseille était un repère central dans l’itinéraire des promenades faites avec son grand père maternel quand elle était enfant. Ce grand père qui était méprisé par sa femme et par sa fille, les femmes de cette famille méprisant les hommes en général. Ce grand père avec qui elle avait une relation positive, inspirateur de son animus positif. Et dans ce rêve, malgré la forte menace des hommes de la famille, un jeune animus, en résonance avec ce grand père, réussit à émerger. Cet animus positif qui peut lui apprendre des choses d’ordre physique comme ce grand père lui apprenait des choses de la nature, des arbres …. donc pas non plus dans le domaine intellectuel, où elle a placé sa recherche de reconnaissance, l’amalgamant à la réussite.

Facebook