Masculin-Féminin 3

Je voulais me procurer du fil électrique dans le Weldom , mais il était fermé par des grilles d’acier impressionnantes et qui semblaient définitives. À l’extérieur, ô surprise, un fil électrique, d’un mètre de longueur enserré dans une gaine. J’en faisais un cercle et les deux bouts du fil électrique
s’assemblaient magiquement sans que j’ai besoin de soudure. Un employé de Weldom me disait : « bravo, peu de femmes arrivent à faire ce que vous faites !… »
Munie de ce cercle, j’arrivais devant le portail  de la maison de mon enfance. Je sonnais à la porte, apeurée, mais je ne me sentais pas démunie parce que je possédais ce cercle auquel je prêtais la vertu d’une clé. 
En fait, c’était un jeune couple, la trentaine, qui m’ouvrait ; il écoutait avec sympathie mon histoire liée à cette maison et ce jardin et m’accueillait. Je pensais au couple de mes parents, mais idéalisé, dans l’union et l’harmonie.

La rêveuse précise que sa famille a dû déménager quand elle avait 8 ans, ce qui a été pour elle un arrachement, pour la maison et surtout pour le jardin. Ce déménagement a signifié pour elle le début des conflits déclarés entre son père et sa mère. Elle parle aussi de son horreur du bricolage, qu’elle considère comme un domaine traditionnellement masculin.

Le fil électrique représente ici l’énergie vitale de cette femme, dont elle se sentait manquer à ce moment de sa vie, inaccessible donc. Mais il lui est montré que ce dont elle a besoin peut lui être donné magiquement, c’est à dire exister en dehors de sa volonté et en dehors de ses peurs. Et ce fil est signe de l’Unité, par le 1 qui est sa mesure et par la forme de cercle qu’il prend. Ce cercle est aussi symbole de la conjonction du féminin et du masculin, les deux polarités, puisqu’ici elle accomplit, en tant que femme, quelque chose qui, pour elle, relève du masculin. Et ceci sera une clé qui lui permettra de retrouver ce qu’elle aimait dans son enfance : la maison, le jardin, et le couple uni de ses parents, à travers le couple qui habite actuellement cette maison. Ce couple représente, dans son espace psychique où elle a retrouvé ses bases affectives, la conjonction du masculin et du féminin, désormais plus effective et garante d’énergie vitale.
Nous pouvons noter que la traduction du nom du magasin est « bienvenue à la maison »

Facebook