Fonctions2

Ce rêve est présenté par CG Jung dans « Psychologie et Alchimie » (pp 201-215).

Dans un hôtel américain. Le rêveur monte en ascenseur jusqu’à peu près au troisième ou au quatrième étage. Il doit y attendre avec beaucoup d’autres personnes. Un ami (une personne précise) est là qui dit que le rêveur n’aurait pas du laisser la femme inconnue et obscure attendre si longtemps en bas puisqu’il l’avait confiée à sa garde. L’ami lui donne un billet ouvert, adressé à la femme obscure, adressé à la femme obscure, sur lequel on lit : « Le salut ne vient pas du refus de participer ou de la fuite. Il ne vient pas non plus d’un simple laisser-aller. Le salut vient d’un abandon total dans lequel le regard doit être fixé sur le centre » Dans la marge du billet il y a un dessin : une roue ou une couronne avec huit rayons. Puis apparaît un garçon d’ascenseur qui dit que la chambre du rêveur est au huitième étage. Le rêveur poursuit sa montée en ascenseur jusqu’au 7° ou 8° étage où il se trouve en présence d’un homme roux inconnu qui le salue amicalement. La scène se transforme alors. On dit qu’il y a une révolution en Suisse ; un parti militaire se livre à la propagande suivante : « Etrangler complètement la gauche » A l’argument disant que la gauche est déjà faible de toute manière, on répond que c’est précisément pourquoi on veut l’étrangler complètement. Ensuite apparaissent des soldats portant des uniformes démodés et qui ressemblent tous à l’homme roux. Ils chargent leurs fusils avec des baguettes, forment un cercle et se préparent à tirer en direction du centre. Toutefois, en définitive, ils ne tirent pas et paraissent se retirer.

Réveil avec forte angoisse.

D’après le commentaire de CG Jung :
La tendance au rétablissement de la totalité entre en conflit avec la conscience qui a, elle, une orientation différente.
L’ascenseur peut faire monter au niveau plus élevé de la conscience le contenu inconscient ….. Il doit donc monter jusqu’au 4° étage.
Or il ne monte « qu’à peu près jusqu’au troisième ou au quatrième étage » : ceci n’est pas seulement une indication générale de difficulté à accéder à la quaternité mais la référence à une phase capitale du travail d’individuation où l’on devient plus conscient de notre fonction inférieure, la quatrième…… qui nous fait accéder à notre complétude.
Le rêveur a laissé la « femme inconnue et obscure » en bas, dans l’inconscient ; elle représente l’anima qui peut l’aider à accéder à sa fonction inférieure, la quatrième
Lorsque le conseil donné sur le billet a été plus ou moins accepté par le rêveur l’ascension peut reprendre, et ce jusqu’au 7° ou 8° étage, ce qui peut traduire que la 4° fonction a été acceptée au moins dans ses grandes lignes car il manquerait au plus un  « huitième de la totalité » et non plus un quart
L’attention est à porter sur le centre, le Soi, et les moyens adéquats de se diriger vers lui : certainement pas dans un conflit mais bien en faisant vivre l’inconscient, représenté par cette gauche en danger dans le rêve.

Facebook