Facettes d’Anima

Ce rêve, en deux séquences, est celui d’un homme d’une cinquantaine d’années, après deux ans de psychologie analytique.

Je vais à une fête. Je trouve une femme que j’ai connue il y a des années
pendant mes études et que j’ai retrouvée dernièrement lors d’un stage.
Je flirte avec elle. Je suis interrompu par ma fille C’est étrange : je ne la reconnais pas vraiment. J’ai l’impression de deux filles qui se ressemblent. Je m’adresse à l’une des deux, je me trompe, ce n’est pas ma fille. Je lui demande si elle a fini son voyage (dans la réalité 6 mois en Finlande) Elle me dit que non, qu’elle repart bientôt, qu’elle est venue là uniquement pour retrouver son amour.
Deux équipes de foot, enfants contre adultes, dans la cour de l’école. Je
marque 2 buts, mon équipe gagne 6-1. Je vais dans les vestiaires où une jeune fille blonde, institutrice, m’attire, espèce de jeu où elle vient me chercher avec une intention sexuelle forte. Je refuse. Espèce de danse. Sous le coup d’une impulsion je l’embarque dans un local pour lui faire l’amour. Au moment … nous sommes interrompus par une dame de service qui est là, on ne l’avait pas vu. C’est embarrassant mais « pas grave » Je sais que c’est partie remise, pas trop de frustration, comme n’étant pas encore abouti mais allant se faire plus tard, dans la confiance.

Sa fille interrompt son flirt avec une femme qui l’a attiré physiquement mais dont la personnalité ne lui plait pas, il n’apprécie pas qu’elle lui aie dit qu’il n’avait pas changé.
Il s’est senti coupable quand sa fille, à 16 ans, lui a reproché de ne pas s’être
assez occupé d’elle ; elle est pleine de sagesse, peut comprendre, pardonner et il a été capable de s’expliquer. Aussi fait-il la différence entre cette « vraie fille », capable d’agir au nom de l’amour, et cette autre jeune fille, qui représente ce qu’il a ressenti lorsqu’elle lui a fait des reproches, la trouvant castratrice (projection de l’Anima négative).

Le rêveur a commencé à jouer au foot adulte ; il a pu alors ressentir ce qu’il
n’avait pas pu enfant : grande joie, violence, contact viril, charnel, agressivité. Marquer un but était une émotion extraordinaire, se mesurer aux autres physiquement, gagner. L’idée du vainqueur mythique qui attire les femmes par sa force, son aura, était très agréable.
La jeune fille blonde est une figure d’Anima qui vient le chercher quand il est vainqueur, dans la joie, la force. Elle lui exprime avec une intention érotique une possibilité d’union, lui montre une danse, elle l’enseigne. Ses doutes sont balayés et il veut s’unir à elle, intégrer cette facette de l’Anima. Malgré la présence de cette dame de service qui lui évoque sa mère, il sait que cette union se fera.
Il a donc été interrompu dans la possibilité d’une intégration de facettes
positives d’Anima par la projection sur sa fille d’une femme castratrice puis par sa mère, présente dans son inconscient, mère qu’il voit encore comme un dragon, toutes les deux donc du côté de l’Anima négative, dont il s’éloigne.

Ainsi dans ce rêve, à cette étape de son travail intérieur, ces facettes
d’Anima se révèlent et ne peuvent plus l’empêcher de s’unir à une autre facette, plus lumineuse, alors qu’il peut, grâce à la facette qui est capable d’amour, de sagesse, s’éloigner d’une facette qui ne lui convient plus, trop soumise à l’attirance physique.


Facebook