Animus1

Il s’agit là de deux rêves reçus la même nuit par une femme de 62 ans, en analyse depuis plusieurs années.
Lors de la précédente séance la rêveuse se dit heureuse de fréquenter dans un échange intellectuel des femmes qui ont pu se réaliser hors du couple Elle était depuis plusieurs mois dans une dynamique favorable, qu’elle peut maintenant constater, ressentir, exprimer.Cette fois ci elle dit avoir eu beaucoup d’angoisses, de mort en particulier, et d’interrogations sur le sens de son expression intellectuelle (enfin satisfaisante) dans sa vie solitaire.

1. Je suis avec J, qui parle souvent de la mort ; il dit qu’il aimerait aller en Suisse pour être euthanasié. Il est un peu plus jeune que moi, je me dis, horrifiée, « dans 20 ans j’aurai plus de 80 ans … si je ne suis pas déjà morte !, je suis complètement face au mur ! Comment je n’y ai pas pensé avant ?

Au réveil sentiment de l’inutilité totale de ce que je suis en train de faire En fait je pense souvent à la mort.

2. Le Doyen de la Faculté nous présente, dans le grand amphi, mon amie V et moi pour introduire notre conférence. Je suis angoissée car le cours n’arrive pas à commencer, des gens arrivant en retard, et j’ai peur de ne pas me souvenir.
D’un seul coup je suis parmi les spectateurs, parmi lesquels la compagne de mon ex, qui me demande comment ça,va se passer et je lui réponds que c’est moi qui vais faire le cours . Elle prend des notes gentiment, elle est sans son compagnon.

« Elle va bientôt faire des cours dans les mêmes conditions
Le Doyen favorise l’expression intellectuelle de la rêveuse en lui demandant des cours et en lui proposant de les faire dans le grand amphi La femme spectatrice a représenté pour la rêveuse une rivale redoutable, elle la voyait comme une femme puissante. » Ceci est donc désactivé.
Dans cette séance on voit que l’Animus effectue une contre attaque en règle dans le premier rêve où il exprime son versant négatif avec ses angoisses de mort et ce sentiment de la vanité de son travail et son expression : cela va avec une réflexion générale sur le temps, la vieillesse, la mort.
Puis, dans le deuxième, il exprime son versant positif, ceci lorsque la rêveuse se trouve en situation plus concrète, plus personnelle, dans l’action.

Facebook